Guerrilla Promos

Un voyage , une nouvelle découverte, un nouveau horizon

Yakushima: encore et toujours

admin, · Categories: Japon · Tags:

Samedi 19 Octobre. Après 3 nuits passées à Yakushima, nous repartons pour Kagoshima. Deux options: le ferry, que l’on a pris pour l’aller et dont la traversée dure 4 heures et le jetfoil, un bateau plus rapide qui met 2 fois moins de temps pour rejoindre Kagoshima (mais qui est en contrepartie plus cher). Il n’y a qu’un ferry par jour, et il arrive à 17h30 à Kagoshima, trop tard pour la visite de Senga-en, un magnifique jardin, que l’on a prévu à Kagoshima. On prend donc l’option du jetfoil, il y en a quelques uns par jour et le premier part à 10 heures. Par contre, nous étions prévenues, en cas de mauvais temps, contrairement au ferry, le jetfoil ne part pas. Cette nuit, on a entendu le vent, ce qui ne nous a pas rassurées pour la traversée.

Yakushima

Yakushima

Après avoir pris le petit déjeuner à l’auberge, nous rejoignons le port de Miyanoura, il est 9 heures, nous sommes en avance car il faut réserver pour le jetfoil. Arrivées au bureau de réservation, on nous dit (enfin avec des gestes car on est à Yakushima et rares sont les personnes qui parlent anglais sur cette petite île excentrée) que les 2 premiers sont annulés à cause de la houle, on prend donc la réservation pour le suivant qui est à 13h30, embarquement prévu à 12h30. On a donc un peu de plus de 3 heures devant nous… Finalement, la visite du jardin à Kagoshima semble compromise sachant qu’il ferme à 17h30. On se pose dans la salle, nous ne sommes pas les seules à attendre, on recroise d’ailleurs plusieurs touristes qui avaient pris le même ferry que nous à l’aller. On se décide à sortir faire un petit tour car l’attente se fait longue, on peut laisser les valises dans la salle. On en profite pour aller dans un supermarché et s’acheter de quoi manger pour le midi car il n’y a pas grand chose dans le bateau.

On fait quelques boutiques et on revient au terminal. Il est 12h, plus qu’une demie-heure ! On se pose la question de l’endroit où se fait le check-in pour l’embarquement alors on retourne voir les personnes et la dame nous dit que celui de 13h30 est annulé aussi !!! Comment pouvait-on deviner, aucun écran d’informations, ni aucune annonce (même en japonais qui aurait pu nous alerter même si on ne comprend pas). La dame nous propose les 2 prochains, en nous disant qu’ils sauront une heure à l’avance s’ ils sont annulés ou pas. On se décide à aller voir du côté du terminal du ferry qui se trouve à côté, normalement il y a plus de chance pour qu’il parte. La salle est vide, c’est mauvais signe, en effet, il est annulé également. On n’a pas beaucoup d’espoir pour les 2 jetfoils suivants mais bon, dans le doute, on va réserver,  ça ne coûte rien (on paye à l’embarquement). On tombe sur un monsieur cette fois, qui nous dit que tous sont annulés pour aujourd’hui… Au moins on est fixé, on ne repartira pas de Yakushima aujourd’hui. Pas de visite du jardin, ce qui est au final le moins grave de l’histoire, mais surtout il faut trouver une chambre pour dormir ce soir et annuler notre réservation à l’hôtel de Kagoshima (qui est déjà payé).

On retourne dans notre auberge, qui heureusement ne se trouve pas trop loin du port, il y a une chambre de disponible (la même que celle qu’on avait, nettoyée du coup). On paye la nuit et on prend notre repas acheté le matin. Au moins, il y a un micro-ondes. On voit ensuite comment on s’organise pour la suite. Car demain, nous avons une chambre de réservée à Kyoto pour 7 nuits, et le trajet Kagoshima-Kyoto dure pas moins de 4 heures en train… On note les horaires des trains, et on prévoit un plan B si jamais demain aucun ferry et jetfoil ne part. Dans le pire des cas, on prendra un avion pour rejoindre Kagoshima, ça va être cher mais tant pis on ne peut pas rester ici…

D’autant qu’un autre typhon (Francisco) est annoncé pour le début de semaine prochaine dans le sud du Japon. On reste un peu à l’auberge car il n’y a malheureusement pas grand chose à faire ici sans voiture, on aurait bien aimé refaire une petite randonnée, mais le réseau de bus n’est vraiment pas dense et on ne va pas relouer une voiture pour l’après-midi. On ressort pour se promener un peu à la recherche d’un éventuel restaurant, on ne trouve pas grand chose alors on retourne dans notre supermarché du matin qui propose des plats appétissants. Au menu donc: soupe, porc, riz et ananas (c’est du luxe le dessert, c’est tellement rare ici). Au moins on aura bien mangé après cette journée à rebondissements. Espérons qu’on ait plus de chance demain…